By foot

Destination Île de Ré

1 novembre 2016

Hello Maurice !
Aujourd’hui, je ne t’emmène pas en cuisine Maurice mais en balade sur l’Île de Ré. Oui Maurice, ce petit bout de terre, posée en plein océan Atlantique, aux abords de La Rochelle, qui porte le doux surnom de “Ré La blanche”, rapport à la teinte des maisons. Un endroit idyllique, déserté en hiver et plus qu’apprécié en été.

île de ré

L’Ile de Ré en quelques chiffres

  • 2 roues : le vélo y est roi et les postes cyclables, nombreuses.
  • 2, c’est le nombre de points de vente du glacier La Martinière (le premier, l’original, situé à Saint-Martin, et le deuxième, sur le port de La Flotte) qui propose des glaces hautement addictives !
  • 3 km de pont (environ) : 8€ le passage hors saison et 16,5€ en saison pour ceux que ça intéresse.
  • 3 couleurs reines : toutes les maisons s’accordent entre blanc, bleu et vert, les teintes historiques de l’Île de Ré. Depuis quelques années, le gris est aussi d’actualité.
  • 10 villages : Rivedoux-Plage, Sainte-Marie-de-Ré, La Flotte, Saint-Martin-de-Ré, Le bois-Plage-en-Ré, La Couarde-sur-mer, Loix, Ars-en-Ré, Saint-Clément-des-baleines, Les Portes-en-Ré.
  • 20 m de hauteur, le point culminant de l’Île de Ré. (J’y ai été, Maurice, et avec mes origines pyrénéennes, autant te dire, que cette montagne, ce pic, ce roc, s’apparenterait plus à un monticule pour moi !) Bref, en règle générale, l’île est hyper plate, un bonheur pour les amateurs de la petite reine !
  • 26 km de longueur
  • environ 18 000 habitants hors saison, et presque dix fois plus l’été.
  • 0 étage : la majorité des maisons rétaises sont de plain pied. Une caractéristique architecturale qui, couplée au relief plat, favorise la vision à perte de vue.

île de ré

Comme pour toutes les destinations, en parler c’est bien, voir des photos c’est mieux. Je te propose donc aujourd’hui un petit trip entre La Flotte et Saint-Martin pour mieux te rendre compte de la beauté du lieu et du côté reposant qui y règne.

N’aie pas peur Maurice, je suis une pro du vélo !

île de réîle de réîle de réîle de réîle de réîle de réîle de réîle de réîle de réîle de ré

Alors Maurice, je t’emmène ?

Aucun Commentaire

Répondre