Gâteaux

Tarte tatin aux pêches

21 août 2016

Hello Maurice !
Aujourd’hui, je t’ai préparé une recette pas piquée des hannetons, mon bon Maurice ! Une tarte mais pas n’importe quelle tarte : une tarte tatin aux pêches. Oui, voilà, comme la tarte tatin aux pommes mais avec des pêches… Tu te foutrais pas un peu de moi là, Maurice ? Si ? Bon, tant pis, je te raconte quand même ma recette.

La tarte tatin, comme tout le monde le sait… Ah tu sais pas Maurice ? Bon alors, je reprends. La tarte tatin, comme tout le monde le sait, sauf Maurice, est née d’une erreur. L’une des sœurs Tatin avait enfourné sa tarte aux pommes sans y mettre de pâte, du coup elle l’a ajouté à postériori, sur les pommes qui avaient déjà commencé à cuire dans le four. Et au moment du service, elle a tout retourné du style ni-vu-ni-connu-je-t-embrouille-ma-tarte-n-a-rien-de-bizarre, sauf que… Sauf que son erreur aurait pu passer comme une lettre à la poste si : 1/ elle ne travaillait pas dans un hôtel (c’est sûr que dans sa cuisine, ça n’aurait certainement pas eu le même impact) 2/ si les clients de la région n’étaient pas devenus immédiatement fans/guedins de sa création.

Y a quoi dans une tarte tatin ?

De la pâte et des pommes traditionnellement, totalement caramélisées. Mais bon nombre de fruits peuvent s’adapter à cette recette : des bananes, des mangues, des pêches, des nectarines, des poires, des abricots… Il faut quand même choisir des fruits qui pourront s’imprégner un minimum du caramel. Par exemple, je suis pas sûre qu’avec des myrtilles, on ait le résultat escompté !

Comment faire pour éviter les brûlures ?

Bonne question Maurice ! Eh oui, qui dit tarte tatin, dit “tarte que l’on retourne” sauf que le caramel à la sortie du four est brûlant, et LIQUIDE ! Donc une brûlure au moment de retourner son plat sur une assiette n’est pas quelque chose qui n’arrive qu’aux autres… Mais pourquoi retourner le plat quand il est brûlant te demandes-tu Maurice ? Hein, tu te le demandes Maurice ?? Et bien, c’est simple, si on laisse la tarte tatin refroidir dans le plat en attendant qu’elle soit revenue à température ambiante, le caramel va durcir donc il y a des chances que quelques fruits restent accrochés au plat, ce qui gâcherait le visuel.

Ma technique pour éviter les drames : je tapisse mon moule à manqué de papier sulfurisé, je fais cuire ma tarte comme indiqué dans la recette, puis je laisse tranquillement tiédir le tout pendant 1 h environ, avant de retourner délicatement le moule à manqué contre une grande assiette, alors que le caramel n’est plus totalement liquide. Ne reste qu’à décoller lentement le papier sulfurisé et laisser refroidir la tarte tatin aux pêches.

Bon allez Maurice, tu n’en puis plus, je le sais, alors je te révèle ma recette qui donne la pêche.

Tarte tatin aux pêches

Tarte tatin aux pêches

Préparation : 20 minutes
Cuisson : 45 minutes
Repos : 1 h
6/8 personnes

La pâte
– 250 g de farine
– 125 g de beurre demi-sel
– 1 pincée de sel

La garniture
– 5 pêches jaunes
– 100 g de sucre
– 80 g de beurre demi-sel
– jus de citron

La recette de la Tarte tatin aux pêches

  1. Travailler la farine et le beurre en morceaux du bout des doigts pour obtenir un mélange sableux. Ajouter du sel et un peu d’eau jusqu’à obtenir une boule de pâte. Filmer et réserver au frais 1 h.
  2. Préchauffer le four à 180°C (Th.6).
  3. Peler les pêches. Les couper en morceaux. Réserver.
  4. Faire un caramel avec le sucre et le beurre dans une sauteuse (ça peut prendre jusqu’à 10 minutes, donc pas d’inquiétude). Déglacer avec un peu de jus de citron.
  5. Ajouter les pêches et laisser cuire 3 minutes avant de retirer du feu.
  6. Etaler la pâte en un cercle plus grand que le diamètre du moule.
  7. Disposer les pêches dans le moule à manqué chemisé de papier sulfurisé. Recouvrir avec la pâte, et rabattre les côtés vers l’intérieur.
  8. Enfourner 35 minutes. Servir tiède ou froid avec de la glace ou de la crème fraîche.

Du love & des pêches

Tarte tatin aux pêches

Vous vous régalerez aussi avec

Aucun Commentaire

Répondre