In the mood

Workshop photo et stylisme culinaire – récit

9 mai 2017

Si (comme Maurice) vous me suivez sur Instagram, vous avez pu remarquer les photos que j’ai publiées suite au workshop photo « Around our table workshop » organisé par les talentueuses Ophélie Lauret du blog Ophelie’s kitchen book et Sandrine Fauconnet du blog Little berries & co. Une journée dédiée à l’art de la photo culinaire auquel j’ai participé le 4 février dernier et dont je vous parle aujourd’hui.

workshop photographie culinaire

Tout savoir sur ce workshop culinaire

Il se passe quoi pendant un workshop de photo culinaire ?

L’idée des organisatrices pendant cette journée était de proposer différentes mises en scène et de mettre à disposition des éléments de stylisme pour laisser aller l’imagination des participantes et créer des photos plus gourmandes les unes que les autres.

workshop photographie culinaire

workshop photographie culinaire

workshop photographie culinaire

Et dans le détail ?

Le matin du 4 février, j’arrive donc devant l’adresse indiquée en haut de Montmartre. Trempée et frigorifiée, le mauvais temps était, comme moi, lui aussi au rendez-vous. Avec les autres filles venues pour le workshop, on découvre l’appartement et aussi les premières mises en scène d’Ophélie et Sandrine. Présentation, amour de la cuisine, envie de photographe, chacune se présente et s’ouvre sur son envie d’être là, et de participer à ce workshop photo.

workshop photographie culinaire

Et tout au long de la journée, on a shooté.

De la table du petit-déjeuner, aux natures mortes de légumes, à la table du déjeuner, aux mises en scène de différents desserts, à la prise de vue de la confection d’une tarte, aux essais sur différents fonds, le tout autour de discussions cuisino-photographiques, chacune découvre, essaie, apprend, questionne, essaie à nouveau, teste, savoure.

Et niveau menu, si je vous dis que les filles nous ont régalées, c’est un doux euphémisme.

workshop photographie culinaire

workshop photographie culinaire

workshop photographie culinaire

Au petit déjeuner : mignardises maison, croissants, brioche, confitures extras de leur partenaire Ô Jardin Sucré, et thés variés.
Au déjeuner : soupe d’hiver aux légumes rôtis, tarte tatin d’oignons au chèvre, salade fraîche aux radis red meat et feuilles de brocoli (une découverte et croyez-moi c’est mortel !).
En sucré : tourte cerise gingembre, skillets cookies et lemon squares.

Des délices aussi bons que beaux.

workshop photographie culinaire

workshop photographie culinaire

workshop photographie culinaire

workshop photographie culinaire

workshop photographie culinaire

Ce que j’ai appris pendant ce workshop ?

Que j’adorais la photo culinaire ! Ok, j’enfonce des portes ouvertes. La photo, j’adore, la cuisine aussi, mais souvent je me bloque, je trouve qu’il manque un peu de ci, un peu de ça, que mes photos sont vides, parfois sans âme, alors j’ai demandé des conseils. J’ai vraiment énormément questionné Ophélie et Sandrine pendant cette journée, et ce que je retiens est qu’elles n’étaient absolument pas avares de conseils, trucs et astuces. Partage d’expérience, de techniques, de bons plans, d’échecs aussi. Ce jour-là, pas de mystère ou d’envie de garder secrètes quelques techniques, les filles ont tout partagé avec nous, sans retenue.

Et avec les autres participantes, il y avait aussi beaucoup d’échanges, chacune donnant son avis et ses idées. De cette effervescence sont nées de savoureuses mises en scènes, autour des mets succulents préparées par les organisatrices.

workshop photographie culinaire

La naissance de la tourte cerise gingembre sous le rouleau de Sandrine

workshop photographie culinaire

workshop photographie culinaire

workshop photographie culinaire

workshop photographie culinaire

workshop photographie culinaire

workshop photographie culinaire

workshop photographie culinaire

workshop photographie culinaire

workshop photographie culinaire

Et depuis ?

Depuis ce workshop photo, j’ai appris à utiliser le mode manuel de mon reflex, ce que je ne faisais pas auparavant. J’étais toujours en auto, et désormais je gère l’ouverture, la vitesse, les ISO, et le travail au pied. Évidemment, je me perfectionne, j’ai encore énormément à apprendre, et c’est ce qui me plaît aussi, mais ce workshop photo m’a permis de mieux appréhender et utiliser mon appareil.

workshop photographie culinaire

J’ai aussi appris à mettre en scène « l’humain » dans mes photos. Intégrer une main, un geste, une position n’est pas quelque chose que je faisais, alors que j’aime beaucoup cela.

Ophélie et son skillet cookie.

workshop photographie culinaire

Ce workshop m’a aidé à me « décomplexer » si je puis dire. L’idée est d’essayer, si je rate, qu’est-ce que je risque ? Je n’utilise pas de pellicule, je retente et basta, au pire, je n’aurai rien perdu. Ne plus me brimer ou m’empêcher d’essayer, voilà l’effet que ce workshop photo a eu sur moi et mes photos. C’est très bêta d’écrire ça comme ça, j’en ai pleinement conscience, mais je me dis que je ne suis peut-être pas la seule « à ne pas essayer de peur de me planter ».

Désormais, je teste, et si c’est moche, au moins j’aurai tenté, et j’apprendrai de mon erreur. Et dans le même sens, si je repère une mise en scène qui me plaît, ou dont j’aime certains éléments, j’essaie de m’en souvenir sans avoir peur de « copier », mais plutôt en essayant de capter les éléments que j’aime et en essayant de me les approprier et de les retranscrire à ma façon.

workshop photographie culinaire

workshop photographie culinaire

Des regrets ?

Là où on n’a pas eu de chance pendant ce workshop photo, c’est avec le temps et la lumière. Le mauvais temps était vraiment de la partie. Un vrai temps de chien avec extrêmement peu de lumière, ce qui ne facilitait pas la prise de vue en lumière naturelle.

workshop photographie culinaire
Et aussi, la journée est passée vite, beaucoup trop vite. On n’a pas arrêté, on a tout pris en photo. Chaque élément devenait un sujet photographique. Même si la photo était ratée, même si l’angle n’était pas bon, il suffisait de demander de l’aide pour s’améliorer et essayer à nouveau. Une ambiance vraiment bon enfant, placée sous le signe du partage. Une jolie parenthèse sans jugement ni crainte d’échec, chacune venant avec ses points forts et ses points faibles et toutes se conseillant les unes les autres.

En bref, j’ai adoré ce workshop photo, j’y ai rencontré des passionnées hyper-ouvertes sur les autres (sinon elles n’organiseraient pas ce genre d’évènement) et je ne regrette pas un seul instant d’avoir payé 300€. D’ailleurs, si je le pouvais, je participerais aussi à leur prochain workshop qui s’étendra sur un week-end et qui s’annonce d’ores et déjà canon.

Voilà je crois vous avoir tout dit et presque tout montré (en vrai, j’ai shooté environ 500 photos !).

Alors si vous êtes fan de photo culinaire comme moi, et si vous êtes intéressé(e) par ce type de workshop photo, allez voir sur les blogs respectifs d’Ophélie et de Sandrine pour avoir toutes les informations. Je ne peux que vous conseiller d’y participer !

Alors tenté(e) par cette expérience ?

Ps : Et si la recette de la tourte cerise gingembre vous a plu, en voici ma revisite avec cette recette de tartelettes cerise mascarpone.

workshop photographie culinaire

6 Commentaires

  • Répondre Barbara 9 mai 2017 à 23 h 49 min

    Waouh !! Super ! J’irai jeter un coup d’œil à leur blog ! Merci, super article ! Bizzz

    • Répondre Mauricette 11 mai 2017 à 8 h 40 min

      Ravie qu’il t’ait plu 😉 Bises

  • Répondre Sandrine 10 mai 2017 à 6 h 50 min

    Merci merci merci !!! tes photos sont superbes ! La journée est passée tellement vite et te lire me ramène à ce moment intense que nous avons partagé ensemble ! Merci de ta générosité et tes jolis mots qui me touchent beaucoup. A très vite pour un autre après-midi gourmand ! bises

    • Répondre Mauricette 11 mai 2017 à 8 h 41 min

      Plaisir partagé ! On se refait des sessions photo-gastronomiques quand tu veux 😉 bises bises

  • Répondre Ophelie 11 mai 2017 à 22 h 08 min

    Chère Marjolaine, Merci pour ton beau récit, tes mots raisonnent. Nous sommes touchées autant Sandrine que moi, que de l’échec il ne faut pas en avoir peur, il permet de nous surpasser. En tous les cas malgré cette lumière difficile, tu as tiré de très beaux clichés avec une lumière flatteuse. Bravo et merci à toi pour ce retour inestimable. Ca aura été un plaisir de partager cette journée avec toi car même sans soleil tu as réussi à en apporter dans l’appartement.

    Ophelie

    • Répondre Mauricette 12 mai 2017 à 7 h 43 min

      Merci pour ce si joli commentaire ☺️ Ce fut un plaisir de participer et de retranscrire mon expérience, donc ravie que mon article vous plaise à toutes les deux ! Bises, bises.

    Répondre